Phu Quoc

Classé dans : Découverte, tourisme | 1

Pho Quoc est une île vietnamienne, mais elle est très proche des côtes cambodgiennes dans le Golfe de Thaïlande à l’Est du Vietnam. Elle mesure environ 50 km du Nord au Sud, et un peu moins de 20 km dans sa plus grande largeur.  Sur les conseils d’un ami, nous décidons d’y passer quelques jours. 

Phu Quoc: La route du Nord

Plantes médicinales au Jardin de Abeilles

Un scooter, et en route pour un circuit dans le Nord. Notre périple commence par la Ferme des Abeilles. C’est un grand jardin qui s’étend autour d’un petit plan d’eau. Nous sommes reçus par une jeune fille qui nous fait visiter le domaine. Ici, tout est fait dans un esprit de respect de l’environnement. Pas de pesticides bien sûr, un peu de permaculture, et un bout de terrain consacré aux plantes médicinales. Les abeilles ont été importées d’Italie, et choisies pour leur productivité, bien plus élevée que celle des abeilles locales. On se laisse tenter par de délicieux jus de fruits, passion et kumquat, sucrés au miel, ainsi que par des beignets de patates douces et bananes, également avec du miel.

Nous repartons vers Bai Bien en essayant de longer la côte au plus près. Le sentier boueux et cahoteux se termine finalement sur le chantier d’un resort. Nous devons faire demi-tour. Nous décidons alors de filer droit vers Bai Ben. Tout le long de la route, s’étalent de grands chantiers de construction. Le littoral est en train de subir un développement touristique phénoménal, hautes barres de béton, hôpital international flambant neuf, gigantesque parc d’attraction… Tout ce qui faisait la beauté de cet endroit est sur le point de disparaître. Tout au bout, quelques restos qui ne payent pas de mine. Coup d’œil sur le menu, les tarifs ont largement anticipé la venue de riches russes ou américains. On passe notre chemin. Un peu plus loin, une femme tient un petit stand de street food. Nous lui prenons des rouleaux de printemps et des galettes fourrées, le tout pour un prix plus que raisonnable. Heureuse de recevoir des étrangers, elle nous installe une table dans la petite cour de sa maison. On communique tant bien que mal, on se montre des photos de nos enfants respectifs, c’est un langage universel. Elle nous offre un thé glacé et on passe un très bon moment ensemble malgré la barrière de la langue.

Notre prochaine étape sera Vung Bao, petite crique paradisiaque que notre ami Gilles nous a chaudement conseillée. C’est effectivement un endroit de rêve, mais pour combien de temps encore ? Nos nous baignons en attendant le coucher du soleil. Fin de cette belle journée.

Les îles du Sud de Phu Quoc

Sung, notre guide et pilote pour les îles situées au sud de Phu Quoc

Phu Quoc fait partie d’un archipel de 22 îles. On peut visiter les îles du sud lors d’un tour organisé, gros bateau d’une quarantaine de personnes, pas trop notre tasse de thé. Les gens du homestay « Be Home » où nous logeons nous proposent de nous regrouper avec d’autres clients pour affréter notre propre bateau. Nous partons donc avec 2 allemands et 2 espagnols qui habitent au Canada. Environ 30 minutes de taxi et nous arrivons au petit port de An Thoi. Là, on embarque sur une minuscule pirogue jusqu’à un groupe de maisons flottantes où nous prenons un bateau de taille un peu plus raisonnable. Le pilote s’appelle Sung, et contre toute attente il parle un peu anglais. Il est très gentil et attentionné.

Nous passons d’abord au large de 3 grandes îles. De très hauts pylônes les alimentent en électricité. Nous débarquons à Finger Nail Island, jolie petite plage, et Sung nous propose masques et tubas. Quelques poissons et coraux, mais rien de bien impressionnant. L’étape suivante est un petit récif corallien avec de jolis rochers qui affleurent. Là non plus, pas beaucoup de poissons, mais nous sommes impressionnés par la grande variété de coraux. On s’attarde un peu puis on repart vers l’île suivante. Sur la plage, des bâches abritent quelques tables et chaises, mais rien qui ressemble vraiment à un resto. Une dizaine de personnes semblent pique-niquer autour de 2 petits barbecues. Sung nous explique que, si on veut manger, on doit aller chercher le poisson dans l’un des petits bateaux de pêche qui sont au mouillage à quelques dizaines de mètres du bord. On monte donc sur d’espèces de petits radeaux de fortune d’environ 2 m², faits de boites de polystyrène ficelées et entourées d’un filet. Nous choisissons 3 beaux poissons, et Sung s’occupe de les faire griller. On mange avec appétit en sirotant le jus d’une noix de coco. Ambiance Robinson Crusoé, très sympa. La note est un peu salée, on aurait dû demander au préalable le prix du kilo de poisson. Après un bon bain digestif, on repart pour notre dernière étape, une jolie plage sur l’île de Han Than, la plus grande de l’archipel (après Phu Quoc bien sûr). Re-baignade (c’est trop fatigant les vacances) et c’est le retour à An Thoi où nous attend notre taxi.

La côte Est de Phu Quoc

Le lendemain, reprenant notre super motorbike, nous filons vers le sud et faisons un crochet vers la pagode Hô Quôc. On l’aperçoit de loin, elle est dominée par une statue blanche absolument colossale. Elle est très récente, elle a été construite il y a une dizaine d’années seulement, mais c’est probablement la plus belle de toutes celles que nous ayons eu l’occasion de visiter jusqu’alors. A l’entrée, de grands panneaux expliquent sous forme de petites BD tous les avantages que l’on est en droit d’attendre d’une vie vertueuse !

On nous avait vanté la plage de Sao, un peu plus au sud. Énorme déception, le beau sable blanc est entièrement recouvert de détritus. Devant un resort, un homme s’affaire à nettoyer son petit bout de plage à l’aide d’une brouette , qu’il vide consciencieusement sur la parcelle voisine. Nous voulons nous assoir sur un petit bout de plage propre, mais nous nous faisons virer par le gardien. Depuis que nous sommes arrivés au Vietnam, c’est la première fois que quelqu’un s’adresse à nous de manière désagréable. De toutes façons, vu la saleté de l’eau, nous n’avons aucune envie de nous attarder.

Le dernier « spot » que nous souhaitons voir sur cette côte est Han Ninh, célèbre pour sa jetée longue d’un kilomètre et bordée des 2 côtés de restaurants flottants ou sur pilotis. Mais finalement, vu l’état de saleté de la mer à cet endroit, nous snobons poissons et fruits de mer pour manger végétarien.

Nous terminons cette journée sur la côte ouest, sur une terrasse donnant sur la mer, un mojito à la main.

 

Images de Phu Quoc

Cliquez sur une imagette pour l’agrandir et faire défiler les photos

 

  1. Gilles Le Ménager.

    Formidable ! Et qu’elles photos ! J’ai appris pas mal en vous lisant mais j’aurais aimé être avec vous pour vous montrer d’autres coins ! Nous serons obligés d’y retourner ! Bisous à vous gens de la montagne !

Laissez un commentaire