De Essaouira à Tanger

De Essaouira à Tanger

Classé dans : Découverte, tourisme | 0

Sur la côte Atlantique, entre Essaouira et Tanger, se trouvent quelques très grosses villes, comme Casablanca, Rabat ou Kenitra, mais aussi de petites stations balnéaires agréables et paisibles.

Essaouira

La ville qui s’est appelée Mogador jusqu’en 1957, a également longtemps été surnommée « le port de Tombouctou » car le commerce avec l’Afrique subsaharienne y était florissant. Ville blanche, fortifiée à la fin du XVIIIème siècle, c’est maintenant un port de pêche et un spot touristique, et elle est jumelée avec la ville française de La Rochelle. Essaouira est notamment célèbre pour son festival de musique Gnaoua, qui s’y déroule chaque année en mai. C’est une petite ville qu’on peut facilement visiter dans la journée et qu’on apprécie particulièrement pour son calme (pratiquement pas d’engins motorisés dans la médina).

Essaouira-Tanger-Essaouira1-min

Essaouira-Tanger-Oualidia (19)r-min

Oualidia

En dehors de la période estivale, c’est une petite ville bien cool à l’écart des circuits touristiques, avec une grande lagune au bord de laquelle ont peut apercevoir les ruines d’un ancien palais de Mohamed V à l’abandon, mais toujours farouchement gardé par des militaires armés…  Attention, les photos sont interdites !

Pour rester sur une note plus positive, la lagune abrite également de nombreuses espèces d’oiseaux sédentaires ou migrateurs qu’on peut aller observer depuis une barque à moteur. Une occasion de rencontrer un pêcheur et de faire connaissance avec sa femme et ses deux petits garçons.

 

El Jadida

Fondée au XVIème siècle par les Portugais, la ville s’est appelé Mazagan jusqu’en 1769, avant de prendre son nom actuel d’El Jadida (« La Nouvelle », en arabe).

 

Essaouira-Tanger-El Jadida (2)

La citerne Portugaise à El Jadida

Insolite:

La ville abrite une citerne souterraine qui était alimentée par l’eau de pluie et pouvait contenir environ 2,7 millions de litres. Ce dépôt, abandonné vers la fin du XVIIIème siècle au départ des Portugais, est tombé dans l’oubli et n’a été redécouvert qu’au début du XXème siècle par inadvertance !

Spécial cinéphiles:

L’ancienne citerne portugaise de El Jadida a servi de cadre au tournage de l’une des scènes de Sahara (2005). Par ailleurs, la plupart des scènes tounées en extérieur sur la côte l’ont été à Azemmour, et d’autres aussi dans les environs de Marrakech et d’Erfoud.

Tanger

Tanger est une cité moderne, très vivante et en pleine mutation. La médina et son vieux port ont toujours autant de charme, mais la ville ville s’est étendue de façon spectaculaire ces dernières années, et on doit traverser des kilomètres de quartiers modernes avant d’y accéder. Le trafic est maintenant très réduit dans l’ancien port, et la plupart des ferrys arrivent maintenant à Tanger Med.

L'ancien port de Tanger

 

Attention:

Le port de Tanger-Med se situe à environ 50 km du centre-ville de Tanger. On y trouve certes quelques services (bureau de change, distributeur de billets, boutique…) mais dès que l’on quitte la zone portuaire, on se retrouve dans un secteur relativement inhabité. Si vous voulez manger dans l’un des petits restaurants sympas de la médina, il vous faudra prévoir largement une heure de route selon les embouteillages.

 

Images de la côte Atlantique du Maroc

Cliquez sur une imagette pour l’agrandir et faire défiler les photos

 

Laissez un commentaire