Bali – Célébration du Métal

Bali – Célébration du Métal

Classé dans : Découverte, tourisme | 0

Les fêtes religieuses sont très nombreuses à Bali, mais vraiment très très nombreuses… il y en a environ un jour sur deux. Bien sûr, toutes ne sont pas de même importance, et la fête du métal fait partie des grandes cérémonies. Naïvement, nous demandons ce qu’on fête précisément. La réponse nous surprend: « Les mobylettes, les voitures, tous ce qui est en métal… ». Et prenant pitié de notre air interloqué, notre hôte nous explique que le métal est réellement une bénédiction pour l’homme, puisqu’il lui a permis de forger des outils qui l’aident dans son quotidien, facilitent le travail des agriculteurs, permettent de se déplacer, etc. Ce serait donc bien ingrat de ne pas lui dédier une belle célébration. A la base, la fête était surtout dédiée aux kris, les couteaux des guerriers.

Cela dit, tous ceux qui imaginent que la fête du métal a quoi que ce soit à voir avec le Hell-Fest de Clisson ou un quelconque festival de hard-rock devraient immédiatement passer leur chemin.

Bali - Yehsanih - La célébration du métal - Offrandes

Les préparatifs de la fête:

Nous sommes invités par Putu et sa famille, que nous avons rencontrés l’après-midi même à la piscine. Nous arrivons chez nos hôtes plus d’une heure avant le début de la cérémonie. Noix de coco, petits gâteaux, nous sommes très bien reçus. Putu et sa femme… Putu (eh oui, ils portent tous les deux le même prénom, et leur fille aussi d’ailleurs !) nous habillent avec de beaux sarongs aux couleurs vives et des ceintures, puis nous partons tous ensemble vers le temple. Beaucoup de monde dans les rues, tout le village se rend à la fête. Les femmes portent de grands plateaux couverts d’offrandes, surtout des fleurs et des fruits. Nous suivons Putu à une table où un vieil homme note sur un grand registre le nom et le montant des dons que chacun fait au temple. Cet argent servira à la vie quotidienne du temple et à son entretien, mais aussi à diverses œuvres de bienfaisance utiles à la communauté. Les femmes déposent leurs offrandes sur d’immenses autels alignés devant l’assistance.

Putu nous présente à plusieurs dignitaires et responsables du temple qui nous accueillent très gentiment avec de chaleureuses formules de bienvenue. Ils nous invitent à nous déplacer librement dans le temple et à prendre photos et films partout où nous le souhaitons.

Bali - Yehsanih - La célébration du métal

Comme tous les temples que nous avons eu l’occasion de visiter, celui-ci est un vaste espace entouré de murets et recouvert de pelouse, sur un côté duquel sont édifiés des pagodes de taille et d’importance variable, souvent  décorées de couleurs vives. La plupart des hommes sont vêtus de blanc et ont le front ceint d’un bandeau blanc. Les tenues de femmes sont plus variées. Beaucoup des participants sont assis sur l’herbe ou sur les grandes nattes qui la recouvrent partiellement. D’autres sont rassemblés par petits groupes, discutent, mangent ou même téléphonent. L’ambiance est très décontractée. C’est une occasion de se rassembler et de retrouver des amis que l’on n’a pas l’occasion de voir très souvent. Des groupes jouent de la musique traditionnelle et sacrée sous certaines des pagodes.

L’un des maîtres de cérémonie égraine une interminable liste de noms, chacun suivi d’un nombre. Nous comprenons vite qu’il s’agit de la somme offerte au temple par chacun des donateurs et nous sommes amusés de reconnaitre nos noms un peu déformés parmi tous ces patronymes balinais.

Bali - Yehsanih - La célébration du métal
Bali – Yehsanih – La célébration du métal

Des groupes d’enfants exécutent des danses à la chorégraphie élaborée, mais dont hélas la signification nous échappe. Les costumes sont très beaux, et tout est parfaitement orchestré et exécuté. C’est un spectacle magnifique. La cérémonie se poursuit pendant plusieurs heures avec quelques discours entrecoupés de danses et de musique, toujours dans cette ambiance décontractée qui contraste énormément avec les célébrations que nous connaissons en occident. Vers la fin de la soirée, des officiants passent dans l’assemblée et déposent sur le front de chacun quelques grains de riz. Vient ensuite un prêche beaucoup plus solennel, que tout le monde écoute… religieusement, puis chacun se recueille quelques minutes. Un dernier discours marque la fin de la cérémonie, et donne le signal du départ. A notre grande surprise, les femmes récupèrent leurs offrandes avant de quitter les lieux, ne laissant que les fleurs et petits paniers décoratifs ou encore un énorme cochon grillé qui sera partagé plus tard.

Nous rentrons chez Putu très impressionnés. Après avoir mangé ensemble les fameuses offrandes, fruits et petits gâteaux, toute la famille nous raccompagne à notre bungalow et nous rentrons heureux d’avoir eu l’honneur d’être ainsi accueillis pour une fête de cette importance.

Bon plan:

Putu a une petite société de transport touristique, si nous avons l’occasion de retourner à Bali nous le contacterons, et nous vous invitons à en faire autant, c’est vraiment quelqu’un de confiance: Putu Bali (Sudarsana), tel: +6281 936 532 553 Email: putu.bali30@gmail.com

 

Vous trouverez ci-dessous une petite sélection de photos de la célébration du métal. Si vous souhaitez voir plus de photos de Bali, vous pouvez suivre ce lien.

Images de la Célébration du Métal à Bali

Cliquez sur une imagette pour l’agrandir et faire défiler les photos

Laissez un commentaire