Marrakech – Visite de la Ville Ocre

Marrakech – Visite de la Ville Ocre

Classé dans : Découverte, tourisme | 0

Pour beaucoup de voyageurs, Marrakech est le premier contact avec le Maroc. Marrakech, ville magique, toujours pleine de surprises, grouillante de couleurs et de tentations, avec ses rues animées, ses marchands de 4 saisons et ses souks.

Marrakech, la Perle du Sud

Lorsqu’on arrive à Marrakech, que ce soit en voiture ou en avion, on est d’abord surpris par le contraste entre les immenses étendues désertiques traversées et la vie bariolée et joyeuse qui émane de la ville.

 

Marrakech pratique:

Marrakech - Place des Epices

Séjourner à Marrakech:

Le plus sympa si vous voulez profiter au maximum de la ville est de séjourner dans un riad de la médina (la vieille ville, intra-muros). Notre adresse préférée est le Riad Jonan, situé dans le quartier de la Kasbah. Vous pourrez ainsi visiter la ville à votre rythme, visiter les principaux points d’intérêt, flâner le soir dans les rues, et vous plonger dans l’ambiance sympathique et populaire de cette partie de la ville.

Circuler à Marrakech:

On peut aller à pieds dans toute la médina, mais on peut aussi prendre un petit taxi (compter 15 à 25 dirhams pour une course en ville, soit environ 2 euros, pour plus d’infos voir la page Maroc),

Sinon, il y a également un bon service de bus, et depuis peu la ligne de tramway de Marrakech qui relie le centre ville à différents quartiers périphériques.

Marrakech

Le souk: comment marchander à Marrakech?

Si vous souhaitez faire des achats dans le souk ou dans une boutique, vous constaterez rapidement qu’aucun prix n’est indiqué. C’est forcément déstabilisant lorsqu’on n’y est pas habitué, d’autant plus que si vous le demandez, on vous indiquera probablement un prix nettement supérieur à la valeur de l’objet convoité. C’est là que commence le « jeu », car oui, le marchandage est un jeu, souvent juste l’occasion d’échanger quelques mots, parfois le point de départ d’une grande discussion.

Marrakech-Souk

  • Tout d’abord, sachez que ce n’est pas juste parce que vous êtes un touriste que l’on vous propose un prix élevé. Les marrakchis (habitants de Marrakech) doivent eux aussi négocier presque à chaque achat… Pour vous, le prix de départ sera seulement un peu plus élevé.
  • Essayez d’avoir une idée de la valeur des choses, pour cela le plus simple est de demander un ordre d’idée au personnel du riad dans lequel vous séjournez, ou de regarder les étiquettes dans l’un des grands complexes artisanaux de la ville, par exemple Complexe D’Artisanat Bouchaib  rue de la Kasbah. Là, vous trouverez toutes sortes de produits, étiquetés, avec des prix fixes, mais souvent assez cher et pas toujours très authentiques. Malgré tout ça vous donnera une idée de la valeur des choses.
  • Ensuite, ne montrez jamais que vous êtes TRÈS intéressé par un article en particulier, faites comme si vous cherchiez à vous renseigner pour un achat ultérieur. Ne vous laissez pas non plus mettre la pression, ne soyez pas stressé, si vous n’obtenez pas cette lampe très originale ou ce magnifique miroir, vous en trouverez certainement un autre aussi beau plus tard.
  • Soyez toujours souriant et aimable, on voit parfois des touristes blessants ou dédaigneux, c’est idiot et contre-productif; si un vendeur vous « colle » trop, vous pouvez toujours dire que vous n’avez pas d’argent sur vous aujourd’hui.
  • Finalement, lorsque l’affaire est conclue, comme me l’a dit une fois un commerçant du souk, normalement tout le monde doit être content, lui a vendu à un prix qui lui convenait et vous avez acheté un objet qui vous plaisait à un prix que vous estimiez honnête, et vous vous quittez donc « bons amis ».

 

Le Hammam

Marrakech recèle de nombreux hammams, mais il faut bien distinguer les hammams publics des hammams pour touristes.

Dans un hammam public, vous payez un droit d’entrée dérisoire, et vous amenez tous les accessoires nécessaires (savon noir, gant de crin, serviettes, un morceau de toile cirée pour s’assoir, etc.). On y vient en général à 2 ou 3, et c’est aussi une occasion de se rencontrer et de se détendre. La personne à l’entrée ne parle que l’arabe en général, et l’accès à certains points d’eau est réservé aux Musulmans. Donc vous ne pourrez vous y rendre que si vous êtes accompagné d’un(e) ami(e) marocain(e) – attention, certains hammams sont réservés aux hommes ou aux femmes selon les horaires, d’autres ont 2 parties séparées. Ces hammams ne sont jamais mixtes. Le hammam est une expérience intéressante, une immersion dans la tradition marocaine, mais tous ne sont pas très accueillants: en particulier, dans la médina, certains sont carrément vétustes et l’hygiène y laisse parfois à désirer. En revanche, les quartiers populaires nouvellement construits en banlieue de Marrakech ont des hammams modernes, très propres et plutôt jolis.

Hammam MarrakechVous trouverez aussi à Marrakech de très beaux hammams destinés plus particulièrement aux touristes. Là tout est fourni, serviettes, peignoirs, produits d’hygiène et de massage. On vous lave, on vous frotte (attention, c’est énergique), on vous masse, on vous chouchoute, le plus souvent dans un décor digne des mille et une nuits et accompagnés d’une petite musique douce. Alors bien sûr ça n’a pas l’authenticité du hammam traditionnel, mais c’est une détente totale, un moment hors du temps. En plus, à la différence du hammam public, vous pouvez y aller en couple, c’est vraiment sympa. Pour plus de photos et d’infos sur notre hammam préféré, suivez ce lien.

 

A voir, à faire à Marrakech

 

Marrakech est tout d’abord une ville où il fait bon flâner, se laisser emporter par l’ambiance tout à fait particulière, et suivre le hasard.

Il y a des endroits à visiter absolument, et d’autres moins connus mais tout aussi pittoresques. On peut regrouper les différents centres d’intérêt en fonction de leur proximité géographique:

  • La fameuse Mosquée de la Koutoubia avec son impressionnant minaret et les jardins qui l’entourent, se trouve juste à côté de la place. La place Jeema-El-Fna est le centre névralgique de la ville, et il faut la voir à différents moments de la journée. Le jour, on y trouve des dresseurs de singes, des montreurs de serpents, des conteurs, des femmes qui vous proposent des tatouages au henné, des marchands de fruits secs et de jus d’orange… Le soir, la place est envahie par des restaurants ambulants et vous vous ferez joyeusement accoster tous les 10 mètres. Evitez de vous y arrêter (hygiène douteuse et tarifs élevés lorsqu’à la fin du repas on vous présente la note avec tous les suppléments). Dites simplement que vous avez déjà dîné, et allez plutôt dans l’un des restaurants qui entourent la place. Bordant le côté nord de la place, se trouvent les entrées du grand souk de Marrakech. Le souk est organisé par quartiers où sont plus ou moins regroupés tanneurs, vendeurs d’épices, marchands de tapis, de vêtements, etc. Si vous êtes perdus (et vous le serez forcément à un moment ou un autre), demandez votre chemin à un commerçant. En effet il vaut mieux éviter de suivre un « faux guide » dont le but final est de vous entraîner dans une boutique.
  • La Médersa Ben Youssef  et le Musée de Marrakech qui la jouxte, ainsi que la Maison de la Photographie. Ce petit musée présente des collections de photos anciennes qui forment un témoignage passionnant sur la vie au Maroc depuis l’époque des débuts de la photos, mais aussi des films anciens et des journaux.
  • Le quartier de la Kasbah, avec sa magnifique mosquée, les Tombeaux Saadiens que l’on visite (l’entrée se trouve au bout du mur sud de la mosquée), quelques petits restos sympas et le petit souk de la kasbah (rien à voir avec le souk principal de Marrakech), souk uniquement alimentaire où les gens du quartier viennent faire leurs courses. Là, l’ambiance est très bon-enfant et les prix sont bas (pas besoin de négocier).
  • Le Mellah, ancien quartier juif, avec la Place des Ferblantiers, le Palais Bahia, dans lequel a été tournée la scène finale de Cent Mille Dollars au Soleil d’Henri Verneuil avec Lino Ventura et Belmondo et le Palais El-Baadi (moins intéressant, vraiment en ruines).
  • Le Jardin Majorelle, du nom du peintre qui l’a créé dans les années 1930, fait également partie des endroits à ne pas manquer. Le jardin n’est pas immense (un peu moins d’un hectare), mais il recèle plus de 300 espèces de plantes exotiques et il en émane un sentiment d’harmonie et de sérénité. Également très célèbre pour avoir été la propriété d’Yves Saint Laurent, il a servi de cadre au tournage du film de Jalil Lespert avec Pierre Niney, et Guillaume Gallienne. Le jardin abrite également un très intéressant Musée Berbère.

 

La splendide mosquée de la Kasbah, dont la restauration vient de s'achever
La splendide mosquée de la Kasbah, dont la restauration vient de s’achever

Bon à savoir:

Au Maroc, l’entrée dans les mosquées est réservée aux musulmans. C’est le Maréchal Lyautey, premier Résident Général pendant le Protectorat français du Maroc, qui est à l’origine de cette loi dont l’objectif était de protéger la culture locale et de laisser un espace de liberté au peuple marocain. Vue sous cet angle, cette loi paraît beaucoup plus justifiée et moins arbitraire !

Les seules mosquées que l’on peut visiter sont la grande mosquée de Casablanca, un bâtiment très récent mais magnifique, dont la construction a mobilisé des centaines d’artisans parmi les meilleurs du royaume (entrée payante, en dehors des heures de prières), et l’ancienne mosquée de Tin-Mel qui n’est plus consacrée.

 

Images de Marrakech

Cliquez sur une imagette pour l’agrandir et faire défiler les photos

 

Laissez un commentaire