Le Mont-Saint-Michel-au-Péril-de-la-Mer

Le Mont-Saint-Michel-au-Péril-de-la-Mer

Classé dans : Découverte, tourisme | 0

C’est le nom qu’a porté le Mont pendant tout le moyen-âge, et qu’on trouve encore dans certaines publications. Il est tout particulièrement injuste si l’on considère que, loin de mettre le mont en péril, la mer l’a bien souvent protégée de nombreux envahisseurs. Malgré tout j’aime beaucoup ce nom qui insiste sur le côté improbable et fragile des constructions qui couronnent le rocher. Avant la construction du tout premier sanctuaire dédié à Saint Michel par l’évêque Aubert en 708, cette proéminence granitique d’environ 80 mètres de hauteur plantée au milieu de nulle part dans une grève de 400 km² s’appelait le Mont Tombe. Encore un nom bien peu accueillant pour ce lieu mystérieux !

Le Mont Saint Michel: en Bretagne ou en Normandie ?

Administrativement, le Mont Saint Michel est en Normandie, mais historiquement il fut tantôt breton, tantôt normand, au gré des guerres, des arrangements politiques et des divagations du Couesnon qui marquait la frontière entre la Bretagne et le Normandie. Personnellement, je le regroupe avec mes articles sur la Bretagne car c’est vraiment un bon plan de visiter le Mont et de poursuivre ensuite le voyage vers Cancale (pour de belles randonnées entre le port et la Pointe du Grouin sur les chemins de douaniers) et Saint-Malo, ses remparts et son ambiance festive.

 

La Baie du Mont Saint Michel, entre Bretagne et Normandie

Le Mont Saint Michel: informations pratiques

A votre arrivée, vous devrez stationner sur l’un des parkings situés avant le fameux pont-passerelle inauguré fin 2014 pour remplacer la digue qui empêchait la circulation de l’eau autour du mont. Le parking est payant (un peu plus de 10 € par 24 heures pour une voiture, environ 20 € pour un camping-car) mais en contrepartie les navettes pour aller jusqu’au pieds du fameux rocher sont gratuites et fréquentes. Tout proche du point de départ et arrivée des navettes, un grand bâtiment moderne et discret tout en bois et en verre abrite un centre d’information touristique et différents services (toilettes, distributeur de billets, consignes…). A noter: si vous voyagez avec un camping-car, il est à la fois plus pratique et plus économique de vous rendre à l’aire de camping car ou au camping tout proche des navettes.

Bon plan:

Si vous souhaitez pique-niquer, déjeunez plutôt avant ou après votre visite. Le barrage sur le Couesnon (entre le parking et le Mont Saint Michel) est bien aménagé, avec des gradins offrant une vue exceptionnelle sur le fameux rocher, et où vous pourrez pique-niquer très confortablement.

 

En plus d'être un lieu de pèlerinage réputé, le Mont Saint Michel est une ville fortifiée qui a été d'une grande importance stratégique à certaines époques

Visite du Mont Saint Michel

La visite du Mont Saint Michel est libre, et la rue principale a un côté attrape-touriste, avec de nombreux magasins de souvenirs et des « musées » à chaque coin de rue. Mais lorsque vous montez sur les remparts, la vue sur la baie est magnifique, et extrêmement changeante selon la marée, la présence ou nom de nuages, la saison qui donne à la lumière des nuances très variables…

L'église abbatiale a des dimensions dignes d'une cathédrale

Après avoir flâné dans les rues, on peut difficilement faire l’impasse sur la visite de l’abbaye. L’entrée est payante et la visite est soit libre, soit guidée. Dans les 2 cas vous cheminerez dans un dédale de salles imposantes qui se succèdent et s’enroulent tout autour du mont, jusqu’à l’immense église abbatiale de 80 mètres de long et qui repose en partie sur des cryptes adossées au rocher. Une partie de l’église romane d’origine s’est effondrée en 1421 et a été reconstruite après la guerre de cent ans dans le style gothique flamboyant.

Situé au nord de l’église abbatiale, une construction gothique édifiée sur 3 étages au XIIIème siècle porte quant à elle le nom de Merveille. Elle intègre réfectoire, salle de travail et aumônerie, et est surmontée d’un joli cloître aux colonnettes en quinconce.

Si vous souhaitez des précisions sur les étapes de construction et l’architecture des bâtiments, vous pouvez pouvez suivre ce lien pour une passionnante visite virtuelle et un voyage au travers de l’histoire.

Le Mont Libre: curieux nom pour une prison…

A la révolution Française, le Mont Saint Michel est rebaptisé le Mont Libre et l’abbaye est confisquée aux religieux qui l’habitent. Elle est reconvertie en prison, et le restera jusqu’en 1863.

Images du Mont Saint Michel

Cliquez sur une imagette pour l’agrandir et faire défiler les photos

Laissez un commentaire