Petits bobos

Petits bobos

Classé dans : Découverte | 0

Loin de nous l’idée de donner des conseils en matière médicale: en cas de problème ou de doute, même à l’étranger, rien de vaut l’avis d’un médecin. Néanmoins, nous vous invitons ici à partager vos conseils et astuces, souvent du simple bon sens, pour que le voyage se passe au mieux.

Aspirine:

il est prudent d’avoir avec soi des antidouleurs et antipyrétiques, mais attention, l’aspirine est absolument contre-indiquée dans les pays où sévit la dengue à cause des risques de dengue hémorragique (l’aspirine a elle-même un effet anticoagulant). La dengue, comme le chikungunya, est une maladie virale transmise par les piqûres de moustiques en particulier dans les zones tropicales et subtropicales. Dans le doute, emportez de préférence un antidouleur à base de paracétamol.

bateau

Mal de mer:

Compagnon idéal pour gâcher une croisière, le mal de mer peut souvent être évité. Tout d’abord, évitez les « 4F »:

  • froid. même sous les tropiques, on peut avoir besoin d’un bon gros sweat-shirt et d’un coupe-vent en cas de grain.
  • faim: ayez toujours à portée de main des petits en-cas faciles à manger, sucrés ou salés (en cas de mal de mer, on a souvent envie de choses simples, une pomme, une brioche ou une simple tartine de beurre), et bannissez l’alcool et les aliments trop gras comme les chips.
  • frousse: la peur peut être un facteur aggravant, et pour l’éviter c’est très simple: le premier élément indispensable est d’avoir confiance en son skipper. Il doit être suffisamment expérimenté et bien connaître la zone de navigation. Ensuite, les précautions de base sont de bien consulter les prévisions météo et d’adapter la croisière à la taille et à l’équipement du bateau et à l’expérience des passagers.
  • fatigue. ne jamais se surestimer, même si l’on est très inactif sur un bateau, la fatigue s’installe vite, le corps doit compenser en permanence les mouvements des vagues et le grand air a souvent raison des navigateurs même chevronnés.

Ensuite, soyez vigilants et repérez les premiers signes de malaise. N’essayez pas de les cacher, il n’y a aucune honte à être sujet au mal de mer et même les plus grands marins le sont parfois. En cas de doute, allongez-vous sur le dos le plus près possible du milieu du bateau, à l’extérieur. En général, tout rentre très vite dans l’ordre. Une autre astuce très connue consiste à prendre la barre; en effet, le fait de fixer l’horizon et de focaliser son attention sur une tâche précise est souvent salutaire.

Parmi les remèdes efficaces, on peut signaler le gingembre, à consommer sous forme de bonbons au gingembre, gingembre confit, ou petits gâteaux au gingembre.

Santorin (r38)

Boissons:

On peut éviter la plupart des problèmes digestifs simplement en faisant attention à l’eau que l’on boit. Ce n’est pas parce que les autochtones boivent l’eau du robinet que vous la supporterez également. Lorsque vous êtes dans un pays qui n’a pas les standards européens, consommez de l’eau en bouteille uniquement, y compris pour vous brosser les dents. Ne prenez pas non plus de glaçons, méfiez-vous des crudités et pelez les fruits. Les boissons chaudes ne sont pas non plus sans risques, à moins que l’eau ne soit restée très longtemps sur le feu. Finalement, bien que ce ne soit pas du tout dans les habitudes de la maison, il nous est arrivé d’obliger les enfants à ne boire que du soda pendant tout un voyage !

Ampoules:

Si vous faites de la randonnée, vous avez très certainement des ampoules aux pieds de temps en temps. Pour les éviter, portez plutôt 2 paires de chaussettes fines l’une sur l’autre; les frottements sur la peau seront ainsi évités.

Si malgré tout vous en avez, enfilez un fil de coton d’une dizaine de centimètres à votre aiguille (vous savez, l’aiguille et le fil qui figurent dans votre check-list). Passez l’aiguille à travers l’ampoule (ça ne fait pas mal du tout, c’est de la peau morte) et faites-la ressortir de l’autre côté. Enlevez l’aiguille et laissez le fil pendant quelques dizaines de minutes. Le liquide va s’écouler le long du fil par capillarité, et l’ampoule cicatrisera facilement.

Otites, conjonctivites

Sous les tropiques, les bains d’eau de mer favorisent l’apparition d’otites parfois très sérieuses ou de conjonctivites, surtout chez les enfants. Pour les éviter, rincez soigneusement les yeux et les conduits auditifs à l’aide d’une poire auriculaire remplie d’eau douce et séchez bien avec une mèche de mouchoir en papier.

 

 

Laissez un commentaire